Puis-je moi-même sélectionner les organes qui pourront être prélevés ?

En cette matière, la loi ne prévoit rien. Il n’y a donc pas de possibilité de sélectionner certains organes et d’en refuser d’autres. Néanmoins, lors de l’entretien préalable au prélèvement, si un membre de la famille éprouve des difficultés concernant un organe spécifique, son souhait sera respecté.