Trouver un donneur compatible

Qu’est-ce qu’un donneur compatible ?

L’analyse des globules rouges

Un organe donneur doit obligatoirement provenir d’une personne dont vous pouvez également recevoir une transfusion sanguine.

Les globules blancs

Si votre groupe sanguin est compatible avec celui du donneur, un examen sanguin déterminera les caractéristiques génétiques liées aux globules blancs (système HLA) du donneur et du receveur.

Le groupe sanguin doit être identique entre donneur et receveur et les antigènes HLA aussi proches que possible.
Le donneur ne doit évidemment pas être atteint d’insuffisance rénale ou d’une pathologie pouvant se compliquer d’insuffisance rénale (par exemple le diabète) et être indemne de cancer ou d’infection transmissible (sida).

Donneur vivant ou décédé

Le rein donneur peut être prélevé sur une personne lui vient de décéder ou sur un donneur vivant. La majorité des reins greffés provient de patients en mort cérébrale.
Parfois, le père, la mère, un frère ou une soeur se révèle être un donneur vivant compatible. Les chances de trouver un rein présentant les mêmes caractéristiques génétiques sont plus élevées chez un membre de la famille immédiate que chez les donneurs non consanguins.
Toutefois, dans certains cas, le conjoint ou un ami proche peut aussi être un donneur pour autant qu’ils soient de même groupe sanguin (dans ce dernier cas, on ne tient pas compte de la compatibilité HLA).

Vivre avec un seul rein

Les personnes qui font don d’un rein peuvent continuer à mener une vie normale avec un seul rein. Les reins possèdent d’ailleurs une très grande réserve fonctionnelle. Le risque de voir apparaître une hypertension ou une protéinurie est toutefois légèrement accru.

(Vivo - p.66)