Y a-t-il des perspectives pour des organes artificiels ?

Dans ce domaine, il y a aussi des progrès. Actuellement, il existe déjà le coeur artificiel en tant qu’appareil d’assistance externe et aujourd’hui on expérimente un coeur en matière synthétique qui est suffisamment petit pour pouvoir être implanté. On espère que cette nouvelle technique sera bientôt au point. On connaît depuis longtemps déjà la dialyse des reins, maintenant on a développe celle du foie, qui permet la survie (encore très limitée en durée) dans des situations d’urgence en attente de la transplantation.