Les maladies rénales

1. Origines et Causes

Les origines de ces maladies rénales peuvent être très diverses:

o une hypertension négligée ou difficile à contrôler
o un diabète type 2(néphropathie diabétique)
o la prise d’un médicament toxique pour les reins
o une maladie inflammatoire
o une maladie héréditaire (par exemple une polykystose)
o des lithiases urinaires récurrentes (calculs rénaux) avec infections urinaires à répétition (pyélonéphrites)
o une insuffisance cardiaque (syndrome cardio-rénal)

2. Symptômes

Une maladie rénale (néphropathie) peut se manifester par des symptômes très divers. Le caractère symptomatique dépend en partie de la gravité (stade de la maladie: lien…), mais pas toujours, de la maladie rénale.

Pour les maladies peu sévères (voir rubrique stade), le patient peut ne présenter aucuns symptômes, ce qui rend la maladie dangereuse car silencieuse, et la découverte de la maladie se fera lors de la réalisation d’une prise de sang ou l’analyse d’un échantillon d’urines pour tout autre motif.

Pour les formes plus sévères les symptômes les plus fréquemment rencontrés sont:

o Fatigue
o Gonflement des pieds
o Difficultés respiratoires
o Hypertension difficile à traiter
o Inappétence, amaigrissement
o Troubles digestifs (nausées, …)

3. Détection de la maladie

Mais c’est quoi, en fait, une maladie rénale? En existe-t-il différents types? Comment détecter ces maladies?

Une prise de sang, l’analyse d’un échantillon urinaire ou d’une récolte urinaire permettent de poser le diagnostic de maladies rénales, appelées néphropathies. Le néphrologue doit ensuite préciser la nature ou l’origine des anomalies démontrées. Ces maladies se détectent donc soit par la présence de sang dans les urines, soit par la présence de protéines au niveau des urines (ou la combinaison de ces deux anomalies rénales), soit par une élévation dans le sang du taux de créatinine et d’urée.

On réalise également une échographie–doppler des reins et des artères du rein (artères rénales) rénales pour préciser entre autres si il n’existe pas d’obstacle sur les voies urinaires (uropathie obstructive dite hydronéphrose), pour détecter une anomalie morphologique telle que la présence de kystes, pour exclure la présence d’un rétrécissement au niveau d’une ou de deux artères des reins (sténoses d’artères rénales).

4. Stades de la maladie rénale

Stades de la Maladie rénale
Filtration Glomérulaire

1. Anomalies Rénales
Fonction rénale normale. Mais présence d’une micro albuminurie ou protéinurie ou hématurie (sang dans les urines)

2. Insuffisance rénale légère
Filtration Rénale entre 60 et 89 ml/minute
Pas ou peu de symptômes

3. Insuffisance rénale modérée
Filtration Rénale entre 30 et 59 ml/minute
Présence de quelques symptômes : fatigue, perte de poids, œdèmes des pieds
Anomalies associées dans la prise de sang : anémie, augmentation du taux d potassium et /ou de phosphore

4. Insuffisance rénale sévère
Filtration Rénale entre 15 et 29 ml/minute
Symptômes en général présents (comme au stade 3 mais plus fréquemment)

5. Insuffisance rénale terminale
Filtration Rénale inférieure à 15 ml/minute

Instauration d’un traitement de remplacement : hémodialyse, dialyse péritonéale, transplantation (donneur vivant) ou inscription sur liste de donneurs de reins décédés)

Comment réduire les risques d'insuffisance rénale ?

Insuffisance rénale chronique

Fermer le menu